La réduction de l’empreinte écologique de notre alimentation et l’impact environnemental commence par les changements d’habitudes alimentaires. Pour une assiette plus verte, ces changements doivent être plus sains. Et si nous faisons un effort énorme pour mettre en application tous les jours des astuces pratiques pour réduire notre empreinte environnementale.

Diminuer l’empreinte écologique de notre alimentation.

La diminution de l’empreinte écologique de notre alimentation consiste à bannir de notre assiette des plats préparés coûteux en énergie. L’on parle des produits sur-emballés ou surgelés qui impliquent des conditionnements particuliers. Si l’on prend l’exemple de la viande dont la production est très coûteuse en énergie ; sûrement, celle-ci n’est pas favorable aux enjeux écologiques. En manger à chaque repas nuit à votre santé et à notre planète. Sa consommation doit être limitée pour réduire l’empreinte écologique de notre alimentation. Les produits bio sont conseillés ; statistiquement, l’on compte à peu près 20 % d’énergie de moins pour 1 kilo d’aliments bio que pour une agriculture classique. Toutefois, il reste à vérifier de leurs provenances s’ils sont importés de l’autre bout du monde ; leurs transports engendrent des coûts énergétiques supplémentaires. Pour remarque, la plupart des produits transformés et sur-emballés sont à déconseiller ; leurs chaînes commerciales peuvent multiplier les intermédiaires, néfastes pour l’environnement.

Les empreintes environnementales.

Sachez qu’il existe deux types d’empreintes environnementales, les empreintes environnementales de produits (en anglais PEF) et les empreintes environnementales des organisations (en anglais OEF). Les premières sont fondées sur les mesures des impacts environnementaux potentiels d’un produit tout au long de son cycle de vie. Tandis que les secondes évaluent les performances environnementales d’une organisation. Pour notre cas, réduire son empreinte environnementale de l’alimentation revient à diminuer son impact environnemental.

Comment réduire l’impact environnemental de son alimentation ?

La production, la transformation, le conditionnement et le transport des aliments impactent sur l’environnement. Cela signifie que pour chaque processus, nos aliments génèrent des dépenses énergétiques. Des astuces méritent d’être considérées pour réduire leurs impacts environnementaux. Cela commence par la réduction de consommation des produits d’origine animale. Évitez de consommer des produits importés par avion. Ensuite, préférez les fruits et légumes de saison et les produits frais ou réfrigérés. N’achetez que ce dont vous avez besoin pour éviter les gaspillages alimentaires, c’est un moyen de réduire l’impact environnemental de l’alimentation. Finalement, si l’eau est d’excellence qualité, buvez de l’eau de robinet, elle ne génère pas des déchets d’emballages.