La réduction de l’empreinte carbone est l’un des sujets qui préoccupent bon nombre de responsables d’aujourd’hui. Elle concerne une organisation, un particulier, une activité ou un groupe. Dans tous les contextes, les actions à entreprendre consistent à réduire la quantité de carbone émise, à partir des résultats du bilan carbone.

Calculer son empreinte carbone pour agir efficacement.

Il faut agir à partir de la source pour réduire les émissions du gaz CO2 émis quotidiennement. Voici les étapes à mettre en application pour atteindre ces objectifs. Tout d’abord, on commence par calculer l’empreinte carbone à partir d’un bilan annuel ou ponctuel de vos émissions. On déduit ensuite leurs évolutions, qui vous aident à entamer les actions adéquates pour améliorer le bilan carbone. En peu de temps, un calculateur carbone évalue l’impact de votre activité sur le climat. En fait, ce calculateur vous informe sur les résultats d’un bref diagnostic ciblé sur les postes susceptibles d’émettre des CO2. Trois entités différentes sont concernées par ce calculateur carbone : les particuliers, les entreprises et les événements. Après le calcul, vous obtiendrez le bilan de carbone de l’entité correspondante. En fait, il s’agit d’un outil d’aide pour recenser les émissions de gaz à effet de serre (CO2 et autres), en tenant compte de l’énergie primaire et l’énergie finale des produits et services. Pratiquement, le bilan carbone permet de mieux connaître la vulnérabilité d’une activité quelconque.

Quelques conseils pratiques pour réduire son empreinte carbone.

Tout d’abord, la première action à mener consiste à limiter sa consommation d’eau et d’énergie. Les ampoules LED sont préférables, elles présentent bien des avantages. Sachez que l’emplacement des appareils froids à proximité du four ou sous ensoleillement peut les faire surconsommer… Pour réduire les consommations énergétiques liées au chauffage, évitez les fuites de chaleur sur les ouvertures. À titre de remarque, la production de viande influence le calcul ; il est mieux de consommer au maximum les fruits de saison et les légumes. Pour les déplacements urbains, préférez les transports en commun ou les vélos.

La compensation carbone : comment ça marche ?

La compensation carbone donne une valeur marchande à la quantité de gaz à effet de serre émise ; il s’agit d’une démarche pour compenser ce que l’on n’a pas pu réduire, une mesure incitative pour la solidarité climatique. La somme correspondante, évaluée par ces calculateurs, pourra être investie dans des projets de réduction de l’émission du carbone.