Des bonnes pratiques contribuent à renforcer la démarche de développement durable en entreprise. Celle-ci passe par la mise en place des mesures, visant à atteindre la performance financière, sociale et environnementale. D’autres actions comme la démarche  RSE permettent de  reformer  les processus décisionnels et la stratégie déjà mis en place.

Développement durable en entreprise : quelles mesures à mettre en place ?

Pratiquement, ces mesures ont été mises en place pour passer du statut de suiveur à celui de leader. Tout d’abord, celles-ci passent par la mobilisation des parties prenantes. Sachez que dans les décisions organisationnelles, les avis des clients, des salariés ou des communautés avoisinantes peuvent influencer d’une manière positive les décisions prises. Cette mobilisation ne signifie pas seulement faire diffuser des messages, mais aussi comprendre les opinions des parties prenantes, à trouver des compromis, voire les impliquer dans un processus décisionnel conjoint. Ensuite, il est important de mettre en place des systèmes de gestion environnementale efficients pour réduire les risques. Sur ce point, sachez que la norme ISO 14001 est la plus reconnue mondialement. D’autres normes comme le système communautaire d’écosystème et d’audit SMEA peuvent être mises en place dépendamment des activités de votre entreprise.

Cela dit, le développement durable en entreprise exige de réviser le processus relatif à la performance. En fait, l’amélioration de la performance ne se fait pas uniquement par l’augmentation de la productivité. Une réforme de ce qu’on appelle performance est alors inévitable, celle-ci pourra servir d’indicateur pour cerner les réalités du développement durable en entreprise.

RSE : une approche pour mettre en œuvre le développement durable en entreprise.

À vrai dire, le développement nécessite la réforme des processus de décision ; cela se fait en tenant compte de la RSE (Responsabilité Sociale des Entreprises). Il s’agit d’un nouveau concept qui prend en compte les impacts sociaux et environnementaux aux activités et performance de l’entreprise. En fait, l’objectif de la RSE consiste à mettre en cohérence la manière éthique, la logique économique, la responsabilité sociale et éco-responsabilité. Concrètement, les démarches et stratégies RSE contribuent à titre d’exemple à la protection de l’environnement, au progrès économique, à l’intégration sociale, à l’amélioration de la qualité des produits… Ce ne sont pas les seuls domaines où la RSE intervient ; pour que le développement durable en entreprise soit réaliste ; la RSE est présente dans d’autres domaines tels que la bonne gouvernance, le respect des droits humains…